Peut-on donner du lait de chèvre à bébé ?

lait chèvre bébé

Le lait de chèvre pour bébé représente d’innombrables bienfaits. Il fait partie des laits infantiles les plus sains pour la santé. Mais plusieurs questions se posent : est-il recommandé de donner du lait de chèvre à un nourrisson ? Trouvez la réponse dans ces quelques lignes !

Le lait de chèvre, populaire chez de nombreux parents

Les idées reçues comme quoi le lait de vache est le plus bénéfique sont désormais révolues. Aujourd’hui, le lait de chèvre a la cote auprès des parents. Les marques comme Biostime l’ont compris et mettent à disposition de leur clientèle des versions bio de ce type lait.

Véritable source de phosphore, de vitamine A et de calcium, le lait infantile aide à renforcer les dents et les os de votre enfant. Certains laits proposent même une formule enrichie en vitamine D afin de fournir à l’organisme la quantité de calcium dont il a besoin. Grâce au lait, le corps ne manque pas de protéines et de glucides. Ce sont des éléments essentiels pour la croissance et l’énergie dépensée par l’enfant pour garder la forme tout au long de la journée.

À titre indicatif, les enfants âgés entre un et deux ans devraient prendre entre 450 à 680 ml/jour. Sachez cependant que l’excès n’est pas toujours bon. L’idéal serait de boire deux à trois verres de lait dans une journée. Ainsi, ils auront une dose suffisante pour les autres aliments nécessaires pour bien grandir.
Pour tout cela, le lait de chèvre est une bonne alternative. Il est très sain pour le bébé et est adapté à ceux qui sont intolérants au lait de vache. Néanmoins, il faut s’assurer de choisir un lait issu d’une ferme et qui a été pasteurisé.

Les avantages du lait de chèvre pour la santé

Le lait de chèvre lutte efficacement contre l’asthme, l’eczéma, les problèmes de foie, les migraines et les ulcères d’estomac. Il est plein de vitamines C, B1, A1, B2, PP et de calcium ainsi que de protéines. Ce lait est indissociable des bébés présentant des signes de coliques ou qui ont des difficultés à prendre du poids. Il est également indiqué contre les vomissements.

La version bio, quant à elle, évite la présence des résidus de phytosanitaires et de pesticides. Le lait infantile de chèvre ne comporte aucun perturbateur endocrinien. De ce fait, il diminue les risques d’intolérance chez le bébé et permettra un équilibre hormonal optimal sur le long terme. La raison en est que le corps du bébé évacuera moins de déchets.

Le lait de chèvre est aussi réputé pour son goût prononcé. Son taux de sucre est plus élevé que celui du lait de vache. Ce qui fait le bonheur des tout-petits qui ne sont pas des grands amateurs du lait de vache. Sa composition est calquée sur celle du lait maternel et sa douceur incomparable, très appréciée des nourrissons. Tout cet ensemble contribue à encourager le bébé à en prendre sans hésitation.

Peut-on nourrir le bébé avec du lait de chèvre ?

La réponse est oui ! Le lait infantile à base de protéines de lait de chèvre peut être consommé dès la naissance. Toutefois, il doit être soumis à des règlementations spécifiques, strictes et exigeantes qui répondent aux besoins nutritionnels de bébé en toute sécurité. Il peut assurer à l’enfant un bon développement cognitif et comportemental.

À partir de 6 mois, il est extrêmement important que le lait de chèvre pour bébé soit riche en matière grasse, car l’enfant a besoin d’une teneur élevée en calories et en gras. Cette option est cruciale pour son développement et sa croissance.

Les enfants de moins de deux ans devraient prendre la moitié de la totalité de leur apport calorique en matières grasses. Dès leurs trois bougies, vous pouvez envisager des laits avec un faible pourcentage en matières grasses.

Par ailleurs, si votre enfant est allergique au lait de vache, le lait de chèvre est un excellent compromis. Il a été confirmé que les protéines du lait de chèvre sont moins allergisantes que celles de la vache. A contrario du lait de vache, le lait de chèvre ne comprend pas de l’agglutinine. Les matières grasses dans ce dernier ne s’agglutinent pas entre elles. La digestion du bébé est ainsi améliorée.
Enfin, il est à noter que le lait de chèvre comprend également des quantités légèrement inférieures de lactose. C’est une très bonne nouvelle pour les enfants qui souffrent d’intolérance au lactose !

Bien que l’allaitement maternel soit l’alimentation la plus conseillée par l’OMS, il peut arriver que la maman soit dans l’incapacité de nourrir son enfant au sein. Le cas échéant, le lait de chèvre peut remplir toutes les fonctions auxquelles le lait maternel était prédestiné. Grâce à ses nombreux bienfaits, il vole la vedette à ses homologues.